jeudi 20 juin 2024
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique de centraleRDC: Lula salue la participation du Président Tshisekedi au sommet de Belem...

    RDC: Lula salue la participation du Président Tshisekedi au sommet de Belem et exprime son désir de revitaliser les relations entre le Brésil et les pays africains



    Lors du sommet du traité sur la coopération amazonienne à Belem, le Président Félix Tshisekedi a pris la parole pour mettre en avant le rôle crucial que la République Démocratique du Congo (RDC) joue dans la lutte contre le changement climatique et les enjeux environnementaux mondiaux.
    Le Chef de l’État congolais a exposé les avantages de la RDC en soulignant que le pays occupe une position pivot dans la préservation de l’environnement et est reconnu comme l’un des acteurs majeurs dans la résolution des défis climatiques.

    « La RDC représente le 2ème plus grand massif forestier au monde. Ses vastes 155 millions d’hectares de forêts constituent près de 10% des forêts tropicales mondiales et près de 38% des forêts en Afrique », a affirmé le Président Tshisekedi.

    En outre, il a annoncé l’établissement d’une « Alliance trilatérale pour la Coopération sur les forêts tropicales et l’action climatique », qui servira de cadre de concertation sur les questions cruciales liées à la protection des forêts.
    Par ailleurs, lors de ce sommet, le Président Tshisekedi a tenu une réunion bilatérale avec Luiz Inácio Lula da Silva, le Président brésilien. Lula a salué la participation du Président Tshisekedi au sommet et a exprimé son désir de revitaliser les relations entre le Brésil et les pays africains.

    « Nous devons raviver le dialogue entre le Brésil et les nations africaines, renforcer la coopération culturelle et économique dans notre intérêt mutuel ainsi que pour nos frères africains », a déclaré le Président brésilien.

    Lula a également évoqué l’idée de préparer un document conjoint avec les pays forestiers pour aborder sérieusement les questions environnementales avec les pays riches. L’année dernière, le Brésil, la RDC et l’Indonésie avaient uni leurs forces pour encourager les nations riches à financer la préservation des forêts tropicales.

    « Le modèle amazonien est un cas d’école pour le Bassin du Congo, particulièrement pour la RDC qui représente 62% du couvert forestier, 52% des ressources en eau et est classée 5ème mondiale en termes de biodiversité », a déclaré Eve Bazaiba, Ministre d’État, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable. Elle considère que l’expérience de la mise en œuvre de l’organisation du traité de l’Amazonie est un cas d’école pour les pays du Bassin du Congo en vue de consolider le poumon vert qui est la RDC.

    Pour sa part, le Président Tshisekedi s’est montré optimiste quant aux nouvelles perspectives de coopération bilatérale avec le Brésil.



    Source link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles