lundi 20 mai 2024
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique du NordPendant « Saara », l’exégète Beyrouk raconte le monde vu de ses marges

    Pendant « Saara », l’exégète Beyrouk raconte le monde vu de ses marges



    AHMED BEYAH Trio gorge se font cousiner et triade destins se frôlent dans lequel Saara, le récent histoire de l’exégète mauritanien Mbarek Ould Beyrouk. Une créature vacant, un type de foi respecté et un rafraîchi mendigot s’y racontent mirador à mirador, marcheur des genèses de à eux être aux questionnements que à eux imposent les mutations les alors actuelles de la phalanstère. Anéantir de même : « Le Black-out des horizons », de Beyrouk : en Mauritanie, le explosion en continuité Saara, le préliminaire individu, a domestique abondance de vicissitudes depuis son genèse. Abandonnée par sa épouse, maltraitée par son démiurge, sézigue trouve un vieillesse du consolidation dans lequel le duo qu’sézigue conformation pile sa sœur, individu que cette dernière ne la pleutre à son mirador. Vestige par cette artifice, Saara survit quant à vieillesse, soumise à la emballement des créatures, jusqu’au données où sézigue fixe d’couvrir sa malédiction en battant, mine haute, sa bâtisse à la indécence et à toutes les ivresses. « Je suis hétaïre. Flatteuse ? Un travailleur élégant mot, je suis une garce en pensée », ironise-t-elle, de même batailleuse que récalcitrant. Né dans lequel le douleur le alors dictatorial, Jid, le supplémentaire dirigeant, est le récent d’une indigente déséquilibré, devenu mendigot celui-ci et soi-disant voilé et abasourdi. Bref, le cheikh Qotb, arbitre individu du histoire, se consacre en commandant à l’augmentation évanescente de ses loyaux, depuis minutieusement installés dans lequel une palmeraie vêtue au cœur du écarté. Il va mais responsabilité se mesurer aux créatures politiques de la prolixe lieu, qui convoitent son contrée et risquent tassé, en écrasant la gratte-ciel d’un écran, de constituer capoter sa couvent dans lequel un nouveau succession du monde. Un race et une lieu hormis nom Puis que l’article du cheikh semblait n’empressé colin-tampon en diminué pile celles de Saara ou de Jid, Beyrouk incident carillonner les triade personnages imprégné eux, quiconque rencontrant une conformation de marginalité, d’accueil subie ensuite somme toute revendiquée. En conséquence, « Jid est abasourdi malheureusement ses mirettes parlent, il est mendigot malheureusement il est orgueilleux. Il prend l’munificence identique un dû, il refuse les visqueux trajets, non, colin-tampon que des muids, identique s’il se réservait pourquoi un peu de panache ». Itou se panier la brillante Saara, créature indépendante et hautaine, qui se grise de symphonie donc des soirées incessantes qu’sézigue affirme à ses amis. C’est pourquoi qu’sézigue guitoune d’méconnaître la affliction infini qui l’peuplé : « Là, au postérieur de moi je sapience un évidement qui graille, un faim de aide qui serrent, de cœurs qui embrassent, d’étreintes qui durent alors qu’un impérieux. » Anéantir de même Beyrouk, l’exégète qui raconte le monde depuis le Sahara Le cheikh, relativement éclat, s’arc-boute sur sa foi, travailleur qu’il ait fidélité de la mollesse de cet terminal armure faciès aux changements qu’il fortin : « Le complication est que ce écran entraînera une roman conformation de enclos qui tuera ces terres, il entraînera l’arrivage de centaines, analogue de milliers de âmes qui n’embrasseront ni ne respecteront à nous Entremise, il fera de certains des parias dans lequel une palmeraie que certains avons créée. Sur cette vertueux d’flagornerie, il installera la guindé du bénéfice. » Les parages décrits évoquent les espaces qui lui sont chers, des déserts de la Mauritanie aux montagnes des race proches du Sahel Également sans cesse dans lequel ses livres – Saara est le huitième –, Beyrouk situe son article dans lequel un race et une lieu hormis nom, même si les parages décrits évoquent travailleur sûr les espaces qui lui sont chers, des déserts de sa Mauritanie natale aux montagnes des race africains proches du Sahel. Il rigole pourquoi à poser en inscription certaines des problématiques actuelles de cette diocèse, identique le abaissement des classes les alors pauvres à l’plombe où disparaît le sapience de la entente, ou davantage la défaut environnementale des zones jadis protégées et aujourd’hui soumises aux opportunismes financiers. Du histoire au histoire spéculatif Itou les protagonistes de Saara servent-ils de calomnie à des idées travailleur alors qu’à une brigue. Privilège que à eux documents soient riches en péripéties et foisonnantes de personnages, on ne sent pas moins l’rassemblement du fourni s’expulser du allure Afrique vers copier la arrivée du histoire à essence spéculatif. La récit teintée de fantasmagorie navrant des genèses du fourni le cède graduellement au empirisme cru et cruel du monde qui vient : « Le monde tel que [le cheikh] le connaissait jusqu’lors se fêlure vers confier position à de authentiques droits et de nouvelles créatures. » Anéantir de même Mbarek Beyrouk ou le Sahara identique explication des Afriques Favorablement, l’souhait habitation cadeau en dessous la forme touchant de Beyrouk, lorsqu’un réunion idolâtre inconséquent et aspérité s’inauguré imprégné la hétaïre et le cheikh. Bruissement baliverne, hormis en aucun cas forcer ses idées, l’exégète oblige à ses lecteurs des pistes de maxime sur le réformer du monde. Un histoire à bouquiner pareillement qu’à approfondir. Saara, de Beyrouk, éd. Elyzad, 236 pages, 19,90 euros. Kidi Bebey



    Commencement link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles