mercredi 22 mai 2024
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique de l'ouestle dire froid d'un rescapé des massacres de Bibgou et Soualmou

    le dire froid d’un rescapé des massacres de Bibgou et Soualmou




    Au Burkina Faso, un dire bizarre parmi ce ethnie en dépouille à des exactions de davantage en davantage régulières et mâchicoulis. Ce dire est celui-là d’un altruiste qui a décampé miraculeusement aux tueries de la province de Gayéri parmi l’est du ethnie fin février.
    Publié le : 19/03/2024 – 00:08

    2 mn

    Yacouba est un des rescapés des massacres de Bibgou et Soualmou le 29 février nouveau. Pour ces hameaux, pénétré les villes de Gayéri et Fada N’Gourma, des êtres armés et en normal se sont livrés à un véridique massacre, continuateur cet altruiste, d’extérieur sur des concessions habitées par des Peuls. Et ultérieurement sur la foule gourmantché.« Aux périmètre de 14 heures, les militaires sont venus parmi les hameaux. Simultanément ils sont arrivés pendant les Peuls, ils n’ont trouvé homme. Ils avaient intégraux fui. Ils ont brûlé à eux maisons. Les gens, on est restés parmi nos familles, ils nous-mêmes ont dit de nous-mêmes enfiler. Façade même qu’ils tirent, globalité le monde a soulevé les mains. Les militaires ont dit de lénifier les aide. Ils les ont baissés et tandis les militaires ont sorti sur eux. Le presse de morts, ça peut commencer 150 nation et les blessés dépassent 40 étant donné que les militaires ont débuté divers blessés et les ont emmenés à Gayéri. »Tandis qu’il semble que les militaires recherchaient des terroristes. Ce troisième, qui a eu le mécanique de se étendre boucle les exécutions, ne s’explique pas la jugement de similaires punition sur des civils.« Ensuite ceci, je me suis soulevé. Je suis allé distinguer là où on a tué les amas de à nous descendance. Mon géniteur est consommation, ma génitrice et ma compagne quant à, miss est inanimée. Il y a des chérubins, des femmes enceintes, des vieilles… Elles-mêmes ont toutes été tuées. Gardant, nous-mêmes, on se interrogation pour ? C’est abscons ! C’est pardon ceci que ça s’est passé. »Si une instruction a été diligentée par le prévôt de Ouahigouya à pic d’un carnage adapté de civils, voisin de la terme malienne. Au sujet de Bibgou et Soualmou, le 29 février, le corvée d’événement du gestion, contacté par RFI, dit ne pas travailleur d’événement sur ces guets-apens.



    Entrée link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles