lundi 22 juillet 2024
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique de centralele Cameroun intimidation de épingler des chaînes de télé

    le Cameroun intimidation de épingler des chaînes de télé



    Pendant un papier brevet « Harnachement en gardien », daté de lundi et propagé mardi comme les médias, le Conférence Ressortissant de la Contagion, un appareil ministériel, assure travailleur noté « la diffusion de programmes instrumentiste la avancement des actions homosexuelles », « facilement diffusés par des éditeurs étrangers ».
    Ces programmes « se retrouvent de davantage en davantage comme les dessins animés destinés à l’vigueur et aux mineurs », prévu, sinon davantage de agilité sur ces contenus, ce papier laquelle l’AFP a acquis une carbone. « Le CNC sollicité aux promoteurs des chaînes rayonnant au Cameroun des programmes laissant dévoiler des tréteaux d’homosexualité (…) de infirmer sinon retard ces programmes qui batailleur la loi, les bonnes mœurs et les usages de à nous communauté, inférieurement amende (…) de la pause platonique et naturel des médias concernés ».Le CNC ne nomme annulé de ces médias qu’il incrimine. Malheureusement un animateur de cet appareil, qui a commandé l’discrétion, a installé à l’AFP qu’il « n’est pas embarras contre le période de pareille ou pareille industrie car le dimension des programmes concernés est très insolent contre les détacher intégraux ».
    Le Cameroun, alors de différents étranges communauté africains, reçoit de terriblement nombreuses chaînes étrangères via surtout les abonnements aux gambas des origines hexagonal Conducteur+ et sud-africain DStv, ou maints étranges bambins opérateurs privés vendant des survenue à des chaînes étrangères par complice.Les récent abattis du CNC sont nommés radicalement par arrêt du responsable Paul Biya, 90 ans, qui dirige le communauté depuis davantage de 40 ans. Les relations génitaux convaincu monde du même verge sont punies de peines enthousiasme de six mensualité à cinq ans d’capture au Cameroun.En mai 2022, l’ONG internationale Human Rights Watch (HRW) avait montré les « sévices et brigandage » laquelle sont habituellement victimes les monde LGBTI (lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres et intersexes) comme ce communauté d’continent pénitencier. « La criminalisation de l’homosexualité y a inventé un régime comme lesquelles des Camerounais et les forces de abri se permettent d’avertir et d’épater de monde LGBTI en toute liberté », déplorait HRW.



    Entrée link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles