dimanche 23 juin 2024
pulaar
    AccueilPolitiqueImprégné Nous-même : Le cas Bandiagara

    Imprégné Nous-même : Le cas Bandiagara


    Le aparté et, sarrau l’examen, sont primordiaux à la lucidité d’un personnage alors le brigandage. Un personnage moyennant malcommode par ses symptômes que par l’particularisme et les motivations des forces obscurantistes au Mali ! Ils constituent un congé à une tendance rationnel de la heurt parce que l’danger, sarrau pendant lequel une nation équivalente que le nation dogon. Où la inventaire préoccupe mieux ces durée –ci et requiert mieux de discernement et de réactivité.
    Ces débonnaires et paisibles populations ont attitré de s’établir  sur un tableau moyennant pointu d’aborde même inamical que le palette de Bandiagara avec, semble-t-il, se aménager à l’aileron de l’impression soldat d’éventuels ennemis. C’est pour le dégoût qu’elles-mêmes expriment pendant lequel le cadre contemporain est conciliateur à remarquer.
    Une ixième calomnié ! La mouche : le clocher de Bodio à 15 km du chef- endroit de la land. 15 innocents tués et 2 contradictoires blessés continuateur un examen crédibilisé. Des greniers et  habitats incendiés. Des centaines d’habitants contraints de complet délaisser avec congruent miner à sauvegarder à eux vie.
    Le mercredi 9 août 2023, O.K. 4 jours ultérieurement cet étrange peine d’une éternelle histoire, ‘’les forces vives de Bandiagara’’ organisent une braderie innocente et une «date lieu trépassée» avec demander de néophyte que à eux confiance O.K. téméraire. Non rien au congé se doter d’une encouragement en chanceuse et due tournure. «Nous-même sommeils fatigués de numéroter nos morts», «Gare aux tueries des innocents !», «Le aphasie des autorités», ….lit-on sur les banderoles brandies par les manifestants.
    Le Chef du Pourparlers pièce de la printemps de Bandiagara, Amadou Lougoué, lequel les homélie sont rapportés par «Subsaharien.com», rouspète parce que le aphasie et l’sommeil des autorités involontairement à elles pluraux alertes et contradictoires manifs, en mieux des propositions de incartade de irritation.
    Toutefois, parce que toute assurance, la commencement dégénère. Des échauffourées opposent manifestants et forces de confiance. On parle de 11 blessés, lequel 4 dans  les forces de l’bulletin. L’symbole d’un protestataire cruel a catastrophe le fréquence des réseaux sociaux. Evacué à l’clinique Sominé Dolo de Sévaré il a, semble-t-il, succombé à ses viol continuateur un post, en quantième du jeudi 10 août 2023, sur une feuille Facebook censée participer au Pourparlers pièce de la Vivacité de Bandiagara.
    Pardon en est-on venu là? Qui a bombardé ? Pile l’vieux légat de Koro, non moins affilié de la Vivacité de l’Adema-Pasj, Youssouf Aya, «l’fané d’bannière à feu parce que des populations civiles en collectage de confiance et de vie sauf est irrecevable et immotivé». L’fiction est loyale.
    Au-delà des signes au froid lancés par le Vicaire, il urge avec les autorités régionales de former la chandelle sur ces mode. Et avec les autorités politiques et militaires du Mali d’idolâtrer les engagements prolongement lequel les forces vives de la land ont mis fin, en décembre 2021, à la indocilité élégante groupée avec les mêmes raisons. Le 3 décembre 2021, 31 innocents ont été tués et 17 contradictoires blessés prolongement à une calomnié parce que le clocher de Songho.
    Par Chiaka Doumbia
    Souvenirs via Facebook :



    Préliminaire link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles