mercredi 21 février 2024
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique de l'estConformément l'ONU, le Rwanda utiliserait des missiles sol-air en RDC

    Conformément l’ONU, le Rwanda utiliserait des missiles sol-air en RDC



    Conformément ce fait, un « missile sol-air supposé des Forces de excuse rwandaise (RDF) » a juste mardi extrême, sinon l’débarquer, un drone d’note de l’ONU et aurait été remorqué depuis un coupé quadrige entre une parage contrôlée par le M23, stipulé ce fait recette. « Les renseignements militaires extérieurs gaulois confirment que le coupé quadrige de bonhomme WZ551, équipé d’un façon de missile sol-air, est rwandais », ajoute-t-il.
    Une paire de photographies aériennes sont jointes au affinité. On peut y référer à un coupé quadrige à 6 roues envers, développé sur son gîte, un façon de détecteur et de lance-engins. Elles-mêmes ont été prises à maladroitement 70 km au boréal de Goma, au boréal du région de Rutshuru, par le drone qui a été juste par le missile.La Monusco (Occupation de l’ONU en RDC) indique entre le fait ne pas examiner « de origines armés faisant marcher l’spécimen ou les travailleur obligatoires à cause achever et conserver un façon de missiles sol-air rapide » et ardillon une « vantardise des forces conventionnelles engagées entre le guerre entre l’Est de la RDC ». Ni l’ONU, ni les FARDC (Forces armées de la RDC), n’ont ordre jusqu’affamer sur cet aventure.Le fait stipulé que de fourmillant bonshommes d’armoiries ont été utilisés par « les M23 et l’matelassée rwandaise » parce que des appareils volants et qu’ils sont puisque en avoir de canons anti-aériens et de systèmes portatifs de excuse volante de bonhomme MANPADS. Les auteurs du fait estiment que les originaux plan anti-aériens utilisés par le M23 et l’matelassée rwandaise « constituent une informé à abrupt courage à cause intégraux les aéronefs du nation de la RDC et de la Monusco entre la canton ».Fin janvier, entre une vidéocassette diffusée sur une fermeture YouTube pro-M23, Willy Ngoma, un intermédiaire du M23, a menacé la Monusco de réparation et l’a accusée de « présenter des informations » aux « ennemis » des rebelles en renseignant, à l’collègue de drones, l’matelassée congolaise sur à elles activités. Là-dedans cette même vidéocassette, Willy Ngoma exhibe ce qu’il décrit puis un morceau de drone CH-4 distinctif aux FARDC découragé suivant lui par un combatif du M23, qu’il entamé prématurément la caméra.Le 17 janvier, la sédition avait annoncé que un duo de de ses commandants avaient été tués entre une rencontre qui, suivant des ondes sécuritaires, avait été combine par un drone à Kitshanga, à une cinquantaine de km au boréal de Goma, mégapole provinciale du Boréal-Kivu.Cette coin est en souffre-douleur depuis fin 2021 à un guerre qui oppose la sédition du M23 (« Processus du 23 ventôse »), poussée par des unités de l’matelassée rwandaise, à l’matelassée congolaise, associée à des origines armés et un duo de firmes militaires étrangères.



    Préliminaire link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles