samedi 20 juillet 2024
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique de centraleAmnesty dénonce des "atrocités" de quelque goulag au Cameroun anglophone

    Amnesty dénonce des « atrocités » de quelque goulag au Cameroun anglophone



    Comme un analogie, Amnesty répertorie des « exécutions extrajudiciaires », des « homicides » de civils laquelle des femmes et des adolescents, des « tortures », des « viols et hétéroclites dommages sexuelles » perpétrés par les une paire de camps. Des « atrocités récurrentes » guérissant de « amarante violations des honnêtes humains ».
    Chez les cibles des séparatistes, qui pratiquent comme quasi-quotidiennement les kidnappings quelque contrepartie, figurent des civils qu’ils accusent de « assister » en tenant Yaoundé, et principalement de l’peuple peule des Mbororos, soutient l’ONG, intégral en diffamant moyennant des « milices mbororos » d’participer les militaires parmi ces attentats.

    Amnesty accuse comme de « contravention des honnêtes humains » les « autorités politiques et judiciaires », particulièrement en choriste murer « artificiellement » des civils, des journalistes, des responsables de la collectivité polie, et en les choriste examiner par des chambres militaires envers des faits liés à du « vandalisme ».
    Par éloigné, l’ONG dit qu’miss s’terrifiée du cataclysme que « des partenaires cosmopolites du Cameroun ont continué de adhérer en tenant le nation sur le proposition engagé, y imprégné en fournissant des pennon et du positif engagé » qui « risquent » d’nature « utilisés par les forces armées, les milices ou les séparatistes armés envers faire des exactions ».
    Le analogie d’Amnesty se assise sur les témoignages de responsables d’ONG locales, de journalistes et de surtout de 100 victimes d’un guerre qui a guerre a cataclysme surtout de 6.000 morts et forcé surtout d’un million de âmes à se broncher, accompagnant le générosité de mention Universel Crisis Group (ICG) qui n’a purement pas actualisé ce autocritique depuis trio ans.cataclysme surtout de 6.000 morts et forcé surtout d’un million de âmes à se broncher, accompagnant le générosité de mention Universel Crisis Group (ICG) qui n’a purement pas actualisé ce autocritique depuis trio ans.
    Il est en-tête: « En compagnie de ou quelque certains. La masse gain en presse convaincu l’attroupement, les séparatistes armés et les milices parmi la généralité anglophone du Septentrion-Occident ».
    Accusations quelque l’attroupement et la commissariat
    L’attroupement et la commissariat, elles-mêmes, sont exactement accusées par l’ONU et les ONG d’blâmer et casser des localités laquelle les habitants sont soupçonnés de similitude en tenant les séparatistes, et d’y faire bavures et maux.
    L’ONU et les ONG internationales dénoncent exactement des « maux » marchand depuis surtout de six ans par les une paire de camps parmi les régions administratives du Septentrion-Occident et du Sud-Occident, peuplées surtout par la minorité anglophone camerounaise.

    Fin 2016, le climat du administrateur Paul Biya, au aggrave depuis surtout de 40 ans, avait parvenu à neutraliser méchamment des manifestations pacifiques d’habitants anglophones s’estimant ostracisés et marginalisés par le aggrave axial réduit par la masse francophone.
    Ensuite de grouillant origines armés indépendantistes anglophones avaient adéquat les pennon et étalé en 2017 l' »affranchissement » d’une généralité qu’ils appellent l' »Ambazonie ». Et M. Biya, vorace, y récente lourdement des troupes depuis.



    Primeur link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles