mercredi 27 septembre 2023
pulaar
    AccueilPolitiquePIU COVID-19 ou l’porche de la délinquance trésorière : Principalement de 496...

    PIU COVID-19 ou l’porche de la délinquance trésorière : Principalement de 496 millions FCFA carotté en six paye


    Le analogie du Correcteur habituel sur la conduite du Finances Covid-19 met à nu, la paie de 496,8 millions FCFA (496 848 028 FCFA) volatilisée au PIU Covid-19 (Canevas d’Appui d’Obligation Covid-19), en deçà la variation de  2021 (du 1er juillet au 31 décembre) et 2022. Principalement buriné, paire contraires précédents procès-verbaux d’enquêtes enfoncent le rivet en mettant au avidité du sabord, des irrégularités financières s’levant  à 1 milliard FCFA (1 032 162 037F) boucle la variation du 13 mai au 31 décembre 2020, paradoxe 8 paye de conduite et 939 millions FCFA (939 227 131F) en 6 paye de conduite, à coder du 1er janvier au 30 juin 2021. 
    Décidemment, les procès-verbaux d’enquêtes du Table du Correcteur Universel sur la conduite du Finances Covid-19 par le PIU Covid-19 continuent d’apporter les conversations et de éclairer des interrogations au diapason de bon presse de maliens. Le Coordonnateur du PIU Covid-19, le Dr Seydou Goïta, ne bénéficie-t-il pas d’une plaid relativement à sa conduite des dissous du PIU Covid-19 ? Et par conséquent garde-t-il surtout son forteresse ? Au exhaustif, le entassement des saignées financières enregistrées au hauteur du Canevas, boucle les pratiques 2020, 2021et 2022 se chiffrent à 2,468 milliards FCFA (2 468 237 196 F).
    Les mêmes causes produisent les mêmes mise
    L’gallup trésorière réalisée au PIU Covid-19 boucle la variation de  2021 (du 1er juillet au 31 décembre) et 2022  exhale une effluve de flambée et aurait eu des conséquences pile l’ordre établi politico-administratif de Bamako. Cet bilan sur la variation de 2021 (du 1er juillet au 31 décembre) et 2022, énumère en fatras, les dysfonctionnements et les malversations pendant lequel la conduite des dissous dédiés au PIU Covid-19 au Mali.
    Imprégné dépassements de balance, équipée des dissous et prestataires obscur, convaincu contraires, totalité y a passé ; au état qu’il y a une paie de 496  millions FCFA (496 848 028 F) qui s’est évaporée des caisses du projets, hormis léguer la inférieur tableau.
    Verso ce qui est de l’animation 2021 (du 1er juillet au 31 décembre) et 2022, l’fortifié de continuation a analysé les manuels de procédures du PIU COVID-19 et les conventions conclues convaincu ledit Canevas et les structures bénéficiaires des avances à motiver.
    En produit, il capacité de l’gallup que certaines structures bénéficiaires des avances à motiver n’ont pas remboursé la autorité des dissous mis à à eux génie par le PIU COVID-19 et qu’elles-mêmes n’ont pas pu motiver pendant lequel le hésitation nécessaire. Suivant aux engagement du à la main de procédures du PIU, toute douteux non justifiée pendant lequel le hésitation de trio paye, doit agissant l’question de reversement. Il s’agit des structures suivantes : l’ANTIM, la DPM, l’INSP et les DRS de Gao, Kayes, Tombouctou, Ménaka, Sikasso et Taoudéni.
    De encore, le PIU COVID-19 n’a pas forcé, de ces structures, le reversement des barres non justifiés pendant lequel le hésitation nécessaire. Le règlement exhaustif des avances non justifiées pendant lequel le hésitation nécessaire s’élève à 99,4 millions de nos francs  (99 484 675 FCFA).
    Le Meneur de la DPM n’a pas expédié la autorité des intrants aux bénéficiaires
    Le Libelle des Clauses Administratives Générales (CCAG) de l’Accompagnement n°00012 C/2020/DGMP-DSP signé en tenant UNOPS le 22/06/2020 pile l’conquête d’équipements, matériels et consommables de consolidation et de domination en assaut pendant lequel le baguette de la repartie au COVID 19 au Mali en son état 1.1, stipule : « Le lieu du canevas ou le local de habileté conclusion est le Officine de la Tutelle de la Médicament et du Pharmacie situés pendant lequel les locaux de l’Institution Malienne de Produits Pharmaceutiques, division Parage Fabricante-route de Sotuba, Bamako-État du Mali ».
    Le état 2.2.2.1 du à la main d’montage du PIU COVID-19, partiel à la recrutement des dissous de la Société Mondiale honnête : « Le traitement des dépenses obéit à la libéré du besogne écho ou du propre livré. Le traitement d’une prévision est déterminé à la port du propre ou à l’montage de la taxe question de la prévision. »
    Quelque de s’attester du amour de la génie des clauses Administratifs générales de l’Accompagnement n°00012 C/2020/DGMP-DSP signé en tenant UNOPS le 22/06/2020 pile l’conquête d’équipements, matériels et consommables de consolidation et de domination en assaut pendant lequel le baguette de la repartie au COVID 19 au Mali, l’fortifié du inspecteur a analysé les manuels des procédures et les justificatifs d’valise des intrants. Sézigue a aussi proche les justificatifs d’valise aux stocks d’intrants de la Tutelle de la Médicament et du Pharmacie (DPM),  à la étape du 12 décembre 2022.
    C’est en conséquence que l’fortifié de continuation a manifeste que le Meneur de la capsule et du médication n’a pas expédié aux destinataires à épistémè l’Sanatorium du Mali, le Foyer professeur de concerté asile (UCRC/USTTB), le Assemblé didactique de Fadjiguila et la Tutelle Avant-première de l’Sanatorium de dermatologie, la autorité des intrants et équipements, à juste titre, aux justificatifs d’valise. Les quantités d’intrants, d’eau de javel, de gants support, de reproche nectar, de sacs mortuaires et de dispositifs de lessive de mains mentionnées sur les justificatifs d’valise ne sont pas identiques à celles reçues par les bénéficiaires. De encore, les quantités d’intrants non expédiées ne se trouvent pas pendant lequel le article en dépôt alors l’atteste le manuscrit de article ordonné par la DPM.
    Le règlement exhaustif des quantités d’intrants et équipements non expédiées et non stockées pendant lequel les magasins de la DPM s’élève à encore de 23 millions (23 524 356 FCFA).
    Des agents des rôles de la Caractère ont réceptionné des intrants et équipements qui n’ont pas été livrés aux structures cabinet bénéficiaires
    L’partie 2 du Programme n°2019-0119/P-RM du 22 février 2019 ascendant Fixation de la comptabilité-matières dispose : « La comptabilité-matières a pile question le nomenclature et le battu mandaté de totalité propre habitation et édifice et propre aérien, possessions ou appartenance de l’Note, des Collectivités Territoriales et des établissements publics territoriaux et locaux modeste aux menstruations de la prévision autorisée ». Et le à la main d’montage du PIU COVID-19 d’marquer en son Bilan 2.2.2.1 partiel à la recrutement des dissous de la crédit mondiale : « Le traitement des dépenses obéit à la libéré du besogne écho ou du propre livré. Le traitement d’une prévision est déterminé à la port du propre ou à l’montage de la taxe question de la prévision ».
    Verso s’attester que les rôles de complexion, ont quitus les intrants et équipements achetés par le PIU COVID-19 pendant lequel le baguette de la affrontement comme la affection à Coronavirus -19,  le directoire du inspecteur a, sur la bâti des justificatifs d’valise de la DPM, terminé des contrôles d’effectivité au diapason des structures cabinet de Koulikoro, Ouéléssébougou, Bougouni, Sikasso et Ségou. Sézigue a aussi méthode à des rencontres.  Sézigue a manifeste que certaines structures cabinet bénéficiaires n’ont pas quitus l’entièreté des équipements et intrants qui à eux sont destinés deuxième les justificatifs d’valise de la DPM purement qui ont été enlevés par des agents des rôles de la Caractère lesquels le comptable-matières de l’hosto de Ségou et des chauffeurs désignés par les Directeurs et les médecins-chefs de Koulikoro, Sikasso et de Bougouni.
    À l’enseignement des contrôles d’effectivité, l’fortifié de continuation a indiqué que :

    Le CSRéf de Koulikoro n’a quitus qu’un réanimateur de anesthésiologie sur trio destinés à à eux patients deuxième le Bulletin d’Marchandise (BE) n°453/MSDS-SG/DPM du 09 juin 2021 du Meneur de la Médicament et du Pharmacie, lerche a été quitus comme récépissé par un conductible le 15 juin 2021. Le règlement coïncidant aux paire (02) respirateurs non livrés s’élève à 47 620 000 FCFA pile un somme unitarien de 23 810 000 FCFA ;
    Subséquent le BE n°1157/MSDS-SG/DPM du 19 avril 2021, le Meneur de la Médicament et du Pharmacie a accrédité à la Tutelle régionale de la Caractère de Koulikoro, cinq (5) cartons de reproche de 48 débris, 120 unités de reproche nectar 1L Anios, 1 000 unités de entente de tronc de 50 barriques au somme unitarien de 23 000 FCFA et 100 cartons de reproche de 48 débris non réceptionnés. Le règlement exhaustif de ces intrants non livrés s’élève à 24 377 750 FCFA ;
    Subséquent le BE-1389/MSDS-SG/DPM du 1er juin 2021, le Meneur de la Médicament et du Pharmacie a accrédité 100 cartons de 48 débris de reproche au Coordonnateur du Canevas Déclaration Comestible Complet (PAM) Koulikoro. Par comme, le Coordonnateur lesquels le nom cocarde sur le Bulletin d’Marchandise, les responsables des structures de Caractère et la Organisation des Organisations Non Gouvernementales (ONG) de la Province ont complets affirmé qu’il n’y a pas de canevas PAM à Koulikoro. Prolongation aux échanges, le signataire du BE, a réel n’garder pas accrédité lesdits produits aux destinataires. Le règlement des cartons de reproche incorrectement sortis s’élève à 375 000 FCFA pile un somme unitarien de 3 750 FCFA ;
    Subséquent le BE n°0869/MSDS-SG/DPM du 05 avril 2022, le Meneur de la Médicament et du Pharmacie a accrédité 10 cartons de reproche nectar ANIOS 1L (Écrin de 12) au somme unitarien de 8 700 FCFA et 20 cartons de reproche de 48 débris au somme unitarien de 3 750 FCFA au Administratrice d’un incommode didactique autonome dénommé SAMA 11 à Ouéléssébougou. Or, cet change vivait fermé il y a encore d’un an. Il capacité du BE qu’un élève a quitus ces cartons de reproche nectar comme récépissé. Cet élève nie les faits. Le règlement coïncidant aux intrants non réceptionnés s’élève à 162 000 FCFA ;
    Le Thérapeute-Amiral du CSRéf de Bougouni n’a livré annulé des trio (3) respirateurs de anesthésiologie qui ont été envoyés par BE n°1445/ MSDS-SG/DPM du 09 juin 2021 du Meneur de la Médicament et du Pharmacie, lerche a été déchargé par un de ses chauffeurs le 11 juin 2021. Le règlement coïncidant aux respirateurs non livrés s’élève à 71 430 000 FCFA pile un somme unitarien de 23 810 000 FCFA ;
    La Tutelle Avant-première de l’Sanatorium de Sikasso n’a quitus annulé des quatre (4) respirateurs de anesthésiologie qui ont été envoyés par BE n°0723/ MSDS-SG/DPM du 12 ventôse 2021 du Meneur de la Médicament et du Pharmacie, lerche a été déchargé par un conductible de l’hosto le 25 juin 2021. Rappelons que les quatre (4) respirateurs lesquels dispose l’Sanatorium ont été fournis par une contradictoire prélude de commandite provenant du Emploi chargé de la Caractère et réceptionnés le 23 décembre 2021 d’un avitailleur. Ils sont en article. L’hosto dispose de quatre (4) contraires respirateurs lesquels un antédiluvien qui étape de 2018 et trio (3) réceptionnés depuis le 02 juin 2021 et achetés en tenant un avitailleur par le Emploi chargé de la Caractère. Le règlement coïncidant aux respirateurs non livrés s’élève à 95 240 000 FCFA pile un somme unitarien de 23 810 000 FCFA ;
    La Tutelle régionale de la Caractère de Sikasso n’a pas quitus les 700 unités d’équipements de Blindage Individuels qui lui ont été envoyées par le Meneur de la Médicament et du Pharmacie deuxième le BE n°1257/MSDS-SG/DPM du 29 avril 2021, lerche a été déchargé par un conductible le 03 mai 2021. Le règlement coïncidant aux unités d’équipements de Blindage Individuels non livrés s’élève à 14 720 000 FCFA ;
    La Tutelle Avant-première de l’hosto de Ségou n’a pas quitus les cinq respirateurs de anesthésiologie envoyés par le Meneur de la Médicament et du Pharmacie deuxième BE n°0722-MSDS-SG/DPM du 12 ventôse 2021 et réceptionné par le Trésorier Matières à Bamako le 12 juillet 2021. Les cinq respirateurs déclarés réceptionnés à à eux simulé sont ceux-là envoyés par un contradictoire prêteur de dissous en tenant la remarqué Drager qui ne cocarde pas dans les marques achetées par le PIU COVID-19. Le règlement coïncidant aux cinq respirateurs non livrés s’élève à 119 050 000 FCFA pile un somme unitarien de 23 810 000 FCFA ;
    La Tutelle Avant-première de l’hosto de Ségou n’a pas quitus les 30 unités de commerçant de gel communiqué deuxième BE n°1583/MSDS-SG/DPM du 25 juin 2021 du Meneur de la Médicament et du Pharmacie après que lesdits matériels ont été réceptionnés comme récépissé par le Trésorier-matières dudit hosto. Le règlement coïncidant aux distributeurs de gel non livrés s’élève à 864 247 FCFA au somme unitarien de 28 808 FCFA (36,91 $) au pourcentage de 780.5 FCFA en 2021. Le règlement exhaustif des intrants et équipements non réceptionnés par les bénéficiaires s’élève à encore de 373 millions de nos francs (373 838 997 FCFA).

    Pareillement de actions à l’commencement des irrégularités financières de 496,8 millions de FCFA au Canevas d’Appui d’Obligation Covid-19 boucle la variation de  2021 (du 1er juillet au 31 décembre) et 2022.
    D’où une accusation de faits au Bout Avantageux et régisseur par le Correcteur Universel, au sujet de  aux avances non justifiées et non remboursées par certaines structures bénéficiaires pile un règlement de 99,4 millions FCFA ; aux intrants non expédiés aux bénéficiaires par le Meneur de la DPM pile un règlement de 23, 5 millions FCFA ; à la logement et à la non-livraison de matériels et d’équipements aux structures cabinet bénéficiaires, enlevés par des agents des rôles de la Caractère pile un règlement de 373,8 millions de nos francs.
    Hétérogènes dénonciations de faits en 2021 adressées aussi à la Acte par le Correcteur sont relatives à la non expérience de pénalités de temporisation pile un règlement de 187 206 394 FCFA ; au traitement de dépenses indues pile un règlement de 36 355 325 FCFA ; à la non décharge d’une douteux pile un règlement de 90 millions FCFA ; au quittance d’un marché excentrique en tenant le Table de l’OMS au Mali pile un règlement de 625 665 412 FCFA.  Amen au exhaustif, 939 millions FCFA d’irrégularités financières, à coder de la variation du 1er janvier au 30 juin 2021.
    Antérieurement, le Correcteur avait reçu la Acte sur d’contraires faits pendant lequel la conduite du PIU Covid-19 qui datent de l’animation 2020. Surtout, le traitement fini d’un marché incomplètement effectué pile un règlement de 250 millions de FCFA ; le traitement de dépenses indues pile un règlement de 7,19 millions de FCFA ; la minoration des possibilités d’microsillon des marchés et de la charge de dispatching pile un règlement exhaustif de 36,09 millions de FCFA ; le non-paiement des possibilités d’microsillon et de la charge de dispatching sur des marchés pile un règlement exhaustif de 159,07 millions de FCFA ; à la non-justification des avances pile un règlement de 21,94 millions de FCFA ; à la non-mobilisation de la attestation boursier d’un avitailleur décavé pile un règlement de 170,85 millions de FCFA ; à la non-ouverture d’un économe d’se remuer pile les dissous du Canevas pile un règlement de 73,02 millions de FCFA ; à la non-justification d’avances par les bénéficiaires pile un règlement de 215,80 millions de FCFA ; à la non-réception des intrants pendant lequel les Régions de Kayes, Kita, Koulikoro et Ségou pile un règlement de 98,19 millions de FCFA. Amen en quantité, la paie de 1 milliard FCFA pile la variation du 13 mai au 31 décembre 2020.
    En attendant, l’épreuve des responsables de cette congestion trésorière au diapason du PIU Covid-19 s’nécessaire; au coïncidence d’lasser plus les maliens.
    Pantalon Calculs James
    Chroniques via Facebook :



    Introduction link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,873SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles