vendredi, septembre 22, 2023
pulaar
    AccueilAfriqueAfrique de l'estLe Sénégal moissonne et narration que sarcler le blé est assimilable

    Le Sénégal moissonne et narration que sarcler le blé est assimilable



    Le blé est, puis le riz, la adjoint avoine la encore parfaite par des Sénégalais, grands amateurs de soupe. Le Sénégal, à l’instar d’singulières peuple d’pudique, est universellement dépendant de l’extérieur contre son vivre et en importe 800.000 barriques par an.Les difficultés d’ravitaillement, la dressé des leçon des céréales et de l’augmentation causées par la discorde en Ukraine tel quel que la emportement nutritif ont stimulé l’foulure sénégalais d’autarcie, vieille inhalation nationale. Des essais sont menés depuis des années contre sarcler le blé et surmonter les contraintes d’un milieu insulaire.
    Le peuple a récolté le blé cette semaine sur une bribe de démonstration à Sangalkam, un pas animé sur la truchement de la floraison locale, dit à l’AFP Amadou Tidiane Sall, chargé de recherches sur le blé à l’Isra, un école assistant de recherches agricoles. »Les ensemencement ont été faits le 10 janvier. Nous-mêmes avons débarqué les récoltes antan » jeudi, amen une masse en trio mensualité, avalisé Awa Ndiaye Dieng, exploratrice parmi un noyau de l’Isra, à Sangalkam. Quatre music-hall ont été semées ici: trio venues d’Egypte, peuple studieux, une quatrième déguisement au enclin par l’Isra, dit-elle.Cinq parcelles de démonstration sont exploitées comme sur double sites à Dakar et trio parmi la Cluse du ravine Sénégal alors ces trio music-hall dites « tendres » destinées à la élaboration du soupe, et une dite « barbare » contre les pâtes. Des centaines de music-hall ont été testées, dit M. Sall. Plantureusement se sont révélées inadaptées. « D’singulières sont arrivées à masse au part de trio mensualité, proche à à nous cycle objective », convaincu janvier et avril, indique t-il.Nourrir endroit
    Il balaie des cruciaux de chercheurs locaux sur l’discordance de la campagne du blé alors le milieu endroit. Les expériences ont montré que « le blé peut se redoubler parmi intégraux les hommes de sol au Sénégal, arénacé chez à Sangalkam chez glaiseux » parmi le boréal et la défilé du ravine Sénégal, dit-il. La emportement en Ukraine a, conformément lui, engendré encore de opiniâtreté gouvernant « contre opprimer les résultats et sarcler le blé à éternelle hiérarchie ».En conséquence sa coopération à la COP 27 en Egypte en brumaire 2022, le consul sénégalais de l’Élevage a décidé s’exciter de l’apprentissage de ce peuple. « J’ai demandé à mon installé égyptien de quelques-uns étendre des semences. Aujourd’hui, revoilà le réussite », a honnête à la ardeur Aly Ngouille Ndiaye. Il visitait le 1er avril la bribe à Sangalkam en bataillon de l’habile d’Egypte. »On a un probable appréciable. On pourra dès brumaire 2023 appuyer les superficies » alors la coopération de partenaires privés, a-t-il honnête. « Nous-mêmes allons garder les producteurs, exclusivement il faut conduire le difficulté de l’eau » contre l’arrosage, a-t-il convenu.
    Le directeur de la Société nationale des boulangers du Sénégal, Amadou Gaye, est profusément encore réservé. « Est-ce que le blé peut personnalité généré au Sénégal ? Je n’y crois pas », dit-il. Il propose de glorifier « encore de dépense aux céréales locales chez le mil, le maïs et le kaoliang ». « Sur les 2.500 boulangeries au Sénégal, encore de 300 intègrent ces céréales locales parmi la élaboration du soupe. Les multitude font la enfilade contre disposer le soupe à échafaudage de mil », dit-il.



    Départ link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,867SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner
    spot_img

    Derniers articles