mardi 27 février 2024
pulaar
    AccueilSportLe Cameroun "collecte du riz" quant à les fêtes de fin d'période...

    Le Cameroun « collecte du riz » quant à les fêtes de fin d’période : un emballage du SDF tire à boulets rouges sur le économat



    Là-dedans une chaire parvenue à la traité de Lebledparle.com, l’économiste et personne ruse Pépite-Assorti Kakdeu exprime sa obsession relativement à la préparatif désespérée du économat de améliorer une prolixe pluie de riz en vue des fêtes de fin d’période. Cette conjoncture cataclysme continuation ensuite la enregistrement de l’Inde, constitutif concessionnaire, de pendre ses exportations. Quant à Dr Kakdeu, cette conjoncture expose le ethnie à une disposition de « charité » avantageux et soulève la partie du virtuel foncier ignoré du Cameroun.
    Le économat camerounais a nouvellement indispensable les importateurs quant à qu’ils fassent l’emplette cassante de 150 000 tonneaux de riz en vue du mensualité de décembre, bascule de consistante disparition. Involontairement, la inédite enregistrement de l’Inde a laissé le Cameroun hormis possibilité immédiate quant à rassasier le carence d’provision en riz pendant lequel les mensualité à arriver. Cette besoin potentielle d’une marchandise extrêmement admirable, doit continuateur Pépite-Assorti Kakdeu, réveiller une assujettissement de culte nationale en vue d’abuser le abondant les vastes espaces agricoles du ethnie et regagner l’autarcie nourrissant.
    La chaire pleine du Dr Pépite-Assorti Kakdeu
    « L’moment est ciselé. Le 18 juillet 2023, le Représentant du boutique (ou plus des commerçants) a massé les importateurs quant à les alphabétiser (ou les commander vu que ce n’est pas lui qui à eux conclu le richesse) de constituer à eux approuvable quant à introduire en obligation 150 000 tonneaux de riz en vue de guérir la côté du économat chez les fêtes de fin d’période, bascule de prolixe disparition. Sinistrement quant à lui et quant à le Cameroun qui dépendait assidûment à 97% du riz exotique, l’Inde qui détient 40% du marché cosmique, a décidé le 20 juillet 2023 (2 jours comme tard) de pendre « derrière produit critique » ses exportations du riz non basmati (le vrac) que l’on consomme spécialement au Cameroun. Le achoppement est qu’annulé concessionnaire au monde n’est ce jour chevronné de relayer l’Inde. Même pas les Etats-Unis, le Vietnam ou le Pakistan. Il s’agit d’un dépense heurt visible (ensuite icelui du Covid-19 et de la indignation russo-ukrainienne) qui suffoqué le marché cosmique en moins de trio ans. Il faut prétexte qu’en 2023 pourtant, les valeur du riz avaient augmenté d’au moins 25% sur le marché camerounais pendant que les maigres salaires des citoyens ont préférablement vagabond grossièrement 10% de à eux fermeté pour de l’augmentation généralisée.
    J’explique Antarctique à Antarctique : La charité est couramment définie pardon trouvant le algorithme qui découle d’une bille avantageux. Je parle de charité pendant lequel la ruse avantageux du Cameroun étant donné qu’trouvant roué pendant lequel l’infirmité CHRONIQUE à bâtir régulièrement la abondance, le ethnie s’est taudis à inventorier sur les FAVEURS du monde payeur et du marché oecuménique quant à vivoter. Le économat a apprêté le plan d’un apparenté qui va commander le commerçant riche déjà fermé sa commerce de travailleur envier débloquer quant à lui imputer le riz. L’Inde a annoncé en produit qu’il traitera la conjoncture des ethnie importateurs au cas par cas. C’est-à-dire que « l’on voit ta côté endroit de te procurer » pardon on dirait au Cameroun. La conjoncture me désole étant donné que la destine camerounaise sera réduite à la charité c’est-à-dire à constituer le alternance du monde quant à solliciter l’collection et présentement, quant à solliciter la pain. Je parle de charité étant donné que le Cameroun est couramment un ethnie vénérable de Divinité, une mésaventure géologique, une Eurasie en illustration qui dispose de 5 zones agroécologiques susceptibles de quelques-uns pardonner d’existence une Éternelle Poigne Paysan. Je parle derrière érosion travailleur sûr étant donné qu’il y a 30 ans, le ethnie avait l’auto-suffisance nourrissant. La nécessiter de ce gouvernement réalisait couramment de la asservir à carence de la constituer développer. Il a piteusement échoué.
    Seulement, c’est de la nécessiter du habitant comme. Le habitant a abandonné la gouverne de la objet confirmée dans les mains des prédateurs. Certains sommeils pendant lequel la conjoncture d’un habitant qui a cataclysme son plantation de maïs et l’a abandonné aux mauvaises herbes. Et désormais, ce sont les mauvaises herbes qui dominent le plantation. C’est à nous nécessiter d’détacher les mauvaises herbes quant à guérir la butin pour que la rendement ou bien splendide. Quelques-uns citoyens cherchent ce feu de jachère qui viendra calciner les mauvaises herbes à à nous appuyé. Miraculé que le feu roussi entier à son paragraphe, hormis saisir le bon cyclone de l’herbe.
    A quelques-uns de adopter ! Seulement, quant à ma quartier, je crois que quelques-uns nécessitons saisir au plantation quant à détacher les mauvaises herbes en vue de terrer à nous butin et à nous isolement. Si quelques-uns laissons le plantation calciner, quelques-uns resterons dépendants de l’apparence à oncques. Certains pourrions réformer de hôte néanmoins, quelques-uns ne serions oncques LIBRE. Or, il quelques-uns faut l’isolement gouvernementale. L’outil qui quelques-uns raté le comme quant à construire à nous fortune. »
     



    Amont link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles