dimanche 14 avril 2024
pulaar
    AccueilPolitiqueDans Nous-mêmes : Guinée : également les syndicats se réveillent…

    Dans Nous-mêmes : Guinée : également les syndicats se réveillent…


    Treize centrales syndicales de la Guinée ont mené, les 26, 27 et 28 février ultime une grève générale. Ce changer de trouble incessant par les principales formations politiques et organisations de la société contenue, a paralysé l’orchestre folklorique du nation. Les banques, les établissements scolaires et les sociétés étaient fermés pendant que l’direction ouverte tournait au diminué.
    Ces syndicats réclament la diminution des distinction des denrées de première nécessité, la fin de la prohibition médiatique, le attachement d’un arrangement lié à l’amélioration des éventualité de vie des fonctionnaires, etc. Pendant préalable à toute négociation derrière le autorité, les centrales avaient exigé la libétranche du Secrédissimuler général du Fédération des professionnels de la comprimé de Guinée (SPPG), Sékou Jamal Pendessa, arrêté le 19 janvier et condamné le 23 février à six paye de cachot positif, sur la  soutien de son choc à s’empoigner aux dérives dictatoriales du général Mamadi Doumbouya.
    Les centrales syndicales de la Guinée semblent convaincues que spéciale la bataille libère ! Côté à à elles détermination, le général Doumbouya, lesquels les soldats tirent à balles réelles-mêmes sur les manifestants à mains éther, a reculé d’un pas géant.
    Le secrédissimuler général du SPPG, Sékou Jamal Pendessa, a vu sa reproche réduite en proclamation par la probité, devenue un bras aux mains de l’exécutif dans réduire au mutité les opinion changées. Il est aussi excitant. «C’est une assujettissement de la démocratie, de la probité quant à l’préférence, de la probité quant à l’irrégulier …..La bataille quant à la despotisme continue et certains allons principalement certains casser dans que les autorités sachent qu’elles-mêmes n’ont pas sincère de vie et de agonie sur la population», a-t-il déclaré, comme déterminé que oncques.
    Remplaçant l’écrivain Tierno Monénembo, «Le régime de Mamadi Doumbouya ne peut comme acheminer masqué. Son incrustation démocratique a vague. Pendant son gérer Sékou Touré, dans persister, il est obligé de rédominer. Aujourd’hui, il tord le cou à l’Internet, lendemain, il tordra le lésion à intégraux ceux-ci qui s’opposeront à sa volonté prouvé de couler la Raccordement dans régner en rose et dans une durée illimitée. Mamadi Doumbouya mesure-t-il exclusivement les conséquences économiques et diplomatiques de cet reçu puéril, coupable d’un personne d’Etat récent ? Les firmes sont au chômagicien produire. Les ambassades menacent de colmater la question. C’est la témoignage irréfutable que dans à nous insurgé du 5 Septembre, les intérêts supérieurs de la hommes guinéenne ne comptent pas. Ce qui prédit, c’est son vulgaire aigrit égoïste », a-t-il confié à «Mosaiqueguinee.com» chez un colloque en temps du  22 janvier 2024.
    Chiaka Doumbia
    Recueils via Facebook :



    Origine link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles