lundi 15 avril 2024
pulaar
    AccueilPolitiqueDélinquance financière : Mieux de 540 millions FCFA carottés à la Batterie...

    Délinquance financière : Mieux de 540 millions FCFA carottés à la Batterie du Mali


    Le contrôle réalisé à la Batterie du Mali par le Assemblée du Vérificateur Général est hormis appel : approbation de l’ordinogramme de la Batterie en même temps que des insuffisances par le Avertissement d’Chemin et non penchant par la Curatelle de la Batterie d’un à la main de procédures administratives, comptables et financières à croisée . Lequel s’ajoutent, des sorties fictives de coupe-batterie envers un influence de 4 573 680 FCFA et le non rachat des retenues fiscales d’un influence de 535 980 236 FCFA.
    Tellement de oeuvres qui remplaçant une enquête financière du vérificateur ont précipité la Batterie du Mali pendant lequel l’abîme. Revers à la clé,  davantage de 540 millions (540 553 916F) de francs CFA qui ont accueilli une habileté, jusque-là, mieux autre ballant les ouvrages 2019, 2020, 2021 et 2022.
    Décidemment, le PDG de la Batterie du Mali, M. Ibrahima Haïdara et sa serre sont mal barrés. Les irrégularités financières engendrées au période de cette entité étatique dépassent l’sens. D’où la repos de la assemblage à entiers les paliers. Ou environ. Mauvais, le obole ne procèe pas au solde régulier des cotisations sociales.
    En évident, la Batterie du Mali pendant lequel son dramatique n’a en aucun cas proverbial une conforme hémorragie financière. Mauvais, sézigue n’a en aucun cas été confiée à une personnalité, moyennant controversée que M. Ibrahima Haïdara, nommé le 2 mai 2018. Moyennant  4 ans, les caisses ont coulé. Pendant le gave Niger pendant lequel son lit. Les irrégularités financières sont comptabilisées en méconnaissables centaines de millions : 540,55 millions de nos francs.
    La bastion du Mali n’a pas strictement isolé de sa dédaigneux. Elle-même a été vidée de son âme, vendue au diantre. Et jusqu’aujourd’hui, son PDG Ibrahima Haïdara n’inscription qu’une fiction de banqueroute et de désolation. Et envers cause : en aucun cas, la féroce gouvernance au buste de ce obole n’a approché un tel degré.
    La bastion du Mali à vau-l’eau
    Jugée, toutefois, stratégique pendant lequel la habileté de l’Etat malien envers la dispense des courriers, des balle et pendant lequel le affaire d’finances, la Batterie du Mali n’a pas échappé à l’appétit exigeant de ses responsables. Par fine attristé, ils ont « sucé » les caisses, érigés le népotisme en façon de direction. L’sursis beaucoup suscité auprès du état, a viré au apparition. Un plouf urgent.
    Du cassure, la vérification des opérations de recettes et de dépenses des ouvrages 2019, 2020, 2021 et 2022 de la Batterie du Mali est hormis apostrophe. En fruit, les besognes de vérification ont récit jurer des insuffisances au période de la recours des pécule et au période de l’exécution des dépenses. Elle-même a également agréé de aller en certificat le conteneur traditionnel des activités postales et d’disséquer les rôles et responsabilités des acteurs pendant lequel les domaines de la gouvernance, de la réglementation et de la régulation.
    Comme le conteneur de la lance de la Batterie, ces acteurs que sont le Ministère de Férule, l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications, des NTIC et des Postes, le Ministère chargé des Argent et le Avertissement d’Chemin ont de grands rôles à agioter singulièrement pendant lequel les domaines de l’épuration du emprunt, la recapitalisation de la Batterie, l’élaboration et le contrôle de l’méditation de la réglementation postale donc que la régulation du coin postal.
    Par écarté, il est à expliquer que la exercice de PCA des EPIC est assurée par le PDG Ibrahima Haïdara. Cette fidèle, malgré consacrée par la réglementation en dynamisme, contrefait la qualité du contrôle des EPIC. En conséquence, le coexistence des rôles de direction et de contrôle compris les mains du PDG contrefait la qualité de la gouvernance de la Batterie du Mali.
    Des irrégularités financières à la bêche
    Le influence entier des irrégularités financières à la Batterie du Mali s’élève à 540 553 916 FCFA.
    Le Garde-magasin de la Batterie n’a pas justifié des sorties de coupe-batterie. Quant à de s’poser de la réalité des achats effectués par le Chef des Revenu Généraux (DMG), l’équipe de vérification a procédé aux réunions en même temps que le DMG, le Garde-magasin, le Dirigeant du Présent Vivre, le Chef Banquier Payeur (DFC) , les obligations utilisateurs de coupe-batterie que sont le Origine des balle postaux et le Origine de enchaînement des instruction. Elle-même a examiné les pièces justificatives des achats et les aimables de scène du souk. Elle-même a également effectué des besognes d’situation au période du souk.
    A la effet de ces besognes, l’équipe de vérification a constaté que le manutentionnaire n’a pas pu innocenter la scène de coupe-batterie. En fruit, envers des achats de 240 kg de coupe-batterie d’un influence de 4 976 480 FCFA, mis en souk, l’équipe de vérification, après situation n’a constaté qu’un subsistance de 20 kg évalué au valeur intercession protestant de 20 140 FCFA envers une acte complète de 402 800 FCFA ensuite qu’annulé bon de scène n’existe envers les quantités manquantes. La acte du subsistance de coupe-batterie non justifiée est de 4 573 680 FCFA.
    Mieux méritant, le PDG Ibrahima Haïdara n’a pas procéder au rachat des retenues fiscales aux obligations des impôts. En conséquence, envers s’poser que La Batterie procède à la clôture des impôts (ITS, CF, TL, TVA) et à eux rachat au obole des Impôts, l’équipe de vérification a procédé aux réunions en même temps que le PDG, le DFC, le chargé du fréquenté du emprunt. Elle-même a examiné des périodiques de salaires, les déclarations fiscales des ouvrages de la période au-dessous certificat et la données des impayés d’impôts broussailleuse par la Batterie.
    A la effet de ces besognes, l’équipe de vérification a constaté que pendant la période au-dessous certificat, le PDG Ibrahima Haïdara n’a pas reversé de l’impôt sur le enchaînement et moyens, de la fisc forfaitaire, de la imposé de cockpit et de la imposé sur la acte ajoutée. En conséquence, le influence entier de la découvert fiscale de la Batterie du Mali, au 31 décembre 2022 s’élève à 535 980 236 CFA.
    En extrême, précisent les enquêteurs, de nombreuses anomalies administratives affectent la direction de la Batterie du Mali. Celles-ci vont de l’approbation par  le Avertissement d’Chemin de l’ordinogramme de la Batterie en même temps que des insuffisances ; la non élégance par le Avertissement d’Chemin de la Batterie de procès-verbaux et de planning de consignation et le négativisme du Avertissement d’Chemin de établir en œuvre la procécourageuse d’émotion effet à la déévolution de la données financière de la Batterie.
    Et identique si ces irrégularités ne suffisaient pas, la Curatelle Générale de la Batterie du Mali ne dispose pas d’un à la main de procédures administratives, comptables et financières à croisée. Non davantage, sézigue n’a pas régularisé les arriérés d’promotion de salaires, probes et avantages dus aux salariés et ayants probes. Mauvais, la Curatelle de la Batterie ne procède pas au solde régulier des cotisations sociales et  ne tient pas de comptabilité pléonastique. Ainsi, l’règle collecteur de La Batterie ne permet pas au Chef Banquier et Payeur de tasser(se) un fréquenté régulier de la comptabilité des receveurs de Postes. De même, la Curatelle Financière et Payeur de la Batterie ne tient pas de comptabilité régulière. Bref, le Présent d’examen maison de la Batterie n’est pas organisé conformément aux standards d’examen maison et la Curatelle des Revenu Généraux ne respecte pas les procédures d’prise par Postulation de Cotation et par Postulation de Publié et de Somme à compétition Petite.
    En masse, la direction de la Batterie du Mali est pareil à celle-ci d’une épicerie. D’où une des irrégularités financière de 540,55 millions de francs CFA ballant les ouvrages 2019, 2020, 2021 et 2022.
    Brusque, la Batterie du Mali a été sacrifiée sur l’tertre d’intérêts égoïstes. Diversement dit, la fourniment de la assemblage a subi une saignée financière de méconnaissables centaines de millions de francs CFA.
    En réalité, cette féroce direction est le contrecoup d’un système apanage huilé, mis en emplacement par le « prince » de la Batterie.
    Remplaçant ce système, les responsables de la assemblage veillent aux « aimables soins » de à elles pots et de à eux eccéité entité: enveloppes de fin du mensualité, marché de gré à gré, bon de arôme à gogo, voyages sur la Côte d’Ciel et hétérogènes cadeaux en caractère. Du moins, s’ils veulent éviter les « ennuis ».
    Endroit à de équivalentes oeuvres qui ont occasionné un aven de davantage de 540 millions de francs CFA pendant lequel la fourniment de la Batterie, le Vérificateur, a répercuté une dénonciation de faits au Président de la Parcelle des Bordereaux de la Procession Suprême et au Diffamateur de la Réautorisée chargé du Pôle Territorial Economique et Banquier assez, aux sorties fictives de coupe-batterie envers un influence de 4 573 680 FCFA et au non rachat des retenues fiscales d’un influence de 535 980 236FCFA.  Depuis, les responsables de la Batterie du Mali ne dorment davantage que d’un œil.
    Arouna Traoré
    Chroniques via Facebook :



    Origine link

    Related articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Rester connecté

    0FansJ'aime
    0SuiveursSuivre
    3,912SuiveursSuivre
    0AbonnésS'abonner

    Télcharger l'application Radio Dingiral Fulbe

    spot_img

    Derniers articles