Tunisie – La rupture est consommée entre Kaïs Saïed et son gouvernement, et les médias !

A Lire





S’il y a une chose que le président Kaïs Saïed ne porte pas dans le cœur, c’est bien les journalistes et les médias. Cela se voit à chacune de ses actions ou des actions de sa cheffe du gouvernement. Il a, obstinément, choisi de travailler tout seul, sans recours à la presse, et sans communication à proprement parler. Il a construit sa propre façon de communiquer, pour pouvoir dire ce qu’il veut, quand il veut, à qui il veut, sans avoir à répondre à la moindre question. Et il semble avoir décidé de faire appliquer ce black out à sa cheffe du gouvernement. Interdiction absolue semble lui avoir été signifiée, de parler aux médias, ou de les faire participer à ses activités.

C’est ainsi qu’aujourd’hui, elle s’est déplacée à Alger, sans avoir emmené la traditionnelle délégation de médias qui doit, en principe l’y accompagner pour assurer la couverture médiatique d’une visite présentée comme d’une importance stratégique.

Les médias tunisiens en sont, donc, restés sur leur faim, essayant de recueillir les bribes d’informations auprès des agences de presse algériennes, qui ont, elles, assuré une couverture complète des entretiens de Bouden avec les dirigeants algériens.

La couverture médiatique des activités des dirigeants d’un pays est, pourtant, primordiale, ne serait ce que pour eux, mais aussi, pour l’image du pays.

A part, donc, les quelques images publiées par la presse algérienne, nous n’avons, en Tunisie, aucune idée des entretiens et des travaux conduits par notre cheffe du gouvernement auprès des autorités du voisin l’Algérie.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!










Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles