Par Jawhar Chatty : Un nouveau Code du Commerce, un nouveau tsunami

A Lire





Le président Kais Saïd a reçu hier la ministre du Commerce et de la promotion de l’exportation. De l’exportation, on en parlera une autre fois, quand le produit tunisien sera compétitif..

Non, il s’agit plutôt ici de parler de Commerce intérieur. De circuits de distribution, de spéculations, de sabotages, de lobbies et de …monopoles. C’était d’ailleurs là le motif axial de la convocation de la ministre du Commerce à Carthage.

Le Code du Commerce n’est pas le Coran.

Il y a fort à parier que beaucoup ont passé une sale nuit. Tout du moins, pas le sommeil tranquille. Toucher au Code du Commerce, c’est toucher et remettre en question beaucoup de privilèges. Un amoncellement séculier de privilèges. Les grandes familles qui n’ont rien à vrai dire de grand sauf la cupidité, vont bientôt devoir passer à la caisse. Et là, il ne s’agit pas seulement d’huile végétale ou de  transformation de tomates. Là, c’est du sérieux. Les concessionnaires des grandes marques étrangères, les franchisés aussi, tous secteurs confondus. Une révolution. Une révolution sans doute aussi importante que l’Acte majeur du 25 juillet.

Une question cependant : le président Kais Saïd pourra-t-il objectivement avoir raison de tout ce beau monde? Nous l’espérons. Le terrain est très glissant et si il s’y était aventuré, ce n’est sans doute pas sans avoir l’assurance des moyens de sa politique. Croisons les doigts.

PS/ Les pourfendeurs de l’économie de rente devraient peut-être enfin se débarrasser de leur scepticisme et applaudir…

Jawhar Chatty




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!










Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles