Michel Matter: « Nous devons amener la transition écologique et être plus pédagogique » – rts.ch

A Lire


A mi-chemin de la législature fédérale 2019-2023, La Matinale tire un bilan: 6 invités sur 6 semaines expliquent la situation vue de leur parti. Ce lundi, le vice-président des Vert’libéraux Michel Matter explique que son parti souhaite « amener l’économie vers l’écologie ».

« Nous avons le vent en poupe »: le vice-président du parti Vert’libéral et conseiller national genevois Michel Matter a le sourire, à la vue du baromètre électoral SSR publié vendredi dernier. En effet, les Vert’libéraux sont présentés comme les grands gagnants de cette première moitié de législature marquée par la pandémie de Covid-19.

Leur positionnement à la fois écologiste et libéral séduirait 9,8% des personnes interrogées, soit deux points de pourcentage de plus que lors des dernières élections fédérales. Fondés il y a une quinzaine d’années à Zurich, les Vert’libéraux réaliseraient ainsi le meilleur résultat de leur courte histoire.

>> Lire aussi:  L’UDC se remet de sa chute et les Vert’libéraux gagnent du terrain, selon un sondage SSR

Un siège au Conseil fédéral?

D’ailleurs, le président du parti Jürg Grossen a fixé samedi le cap lors de l’assemblée virtuelle des délégués: « un siège au Conseil fédéral dans un avenir proche ». « Si nous obtenons plus de sièges au Conseil national et que nous accédons au Conseil des Etats en 2023, nous revendiquerons un siège au Conseil fédéral », annonce Michel Matter, lundi dans La Matinale.

Avant d’ajouter: « Si on regarde le sondage SSR, le PS et le PLR sont surreprésentés au gouvernement. Mais ce n’est qu’un sondage. »

« Amener » l’économie vers l’écologie

Michel Matter voit son parti comme un « pont entre la gauche et la droite ». « Il faut accompagner la transition écologique, un changement qui n’est pas une rupture ou un clivage, souligne-t-il. Nous ne sommes pas dans une opposition systématique. Nous voulons amener l’économie vers l’écologie. C’est l’une des grandes différences avec Les Verts. Nous, nous sommes, par exemple, fortement opposés à l’initiative dite 99%, alors que Les Verts l’ont soutenue. »

Le bilan des Vert’libéraux est toutefois mitigé lors des dernières votations fédérales: grande victoire sur le mariage pour tous et grande défaite sur la loi CO2. « Sur la loi CO2, nous n’avons sans doute pas suffisamment su expliquer le rôle d’une taxe redistribuée. Il y a des changements qui sont à faire en matière de bâtiments, de mobilité. Nous devons amener cette transition et être plus pédagogique. »

Lien fort avec l’Europe

Sur la question européenne, « il faut avoir une ligne claire », estime Michel Matter. « Sur l’Europe, nous sommes extrêmement clairs: nous voulons un lien fort avec nos voisins, avec le continent sur lequel nous vivons. »

>> Lire aussi le premier épisode de la série avec la conseillère nationale Céline Amaudruz (UDC/GE): Céline Amaudruz: « L’UDC va se battre pour la liberté que nous sommes en train de perdre »

Propos recueillis par Frédéric Mamaïs

Adaptation web: Valentin Jordil





Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles