Les journalistes s’imprègnent des différents aspects du RGPH/2022 à Dosso et Maradi – Nigerinter

A Lire


 

Du 4 au 9 décembre 2021, à l’initiative de l’Institut National de la Statistique, se tient à Dosso, un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur le 5è recensement général de la population et de l’habitat (RGP/H 2022). Une session de formation entre l’INS et les professionnels des médias, pour s’imprégner des différents aspects du recensement que le Niger prépare activement.

Au nombre des participants, les cadres de l’INS, les membres du Réseau des journalistes pour le développement de la Statistique au Niger (RJDSN), ainsi que les professionnels des médias venus de Niamey, Tillabery, Tahoua et bien entendu, de Dosso.

Procédant à l’ouverture des travaux, Madame Abdou Halimatou Issa a saisi l’occasion, au nom du directeur général de l’INS, pour exprimer sa profonde gratitude aux journalistes présents à ce rendez-vous, qui comme les précédents, vise à ‹‹ renforcer le partenariat entre notre institut et les médias, pour la sensibilisation des populations quant à l’importance et l’utilité de la statistique, en vue de contribuer la qualité et la fiabilité des données statistiques produites par l’INS ››, a t-elle déclaré.

Ainsi, en prélude au 5è recensement général de la population et de l’habitat (RGPH/ 2022), il s’agit pour l’INS, d’outiller les médias sur les différents aspects de cette opération aussi délicate qu’est le recensement, dans la collecte des données démographiques, sociales et économiques se rapportant, en un temps très court, à tous les habitants du pays.

À travers ce cadre de renforcement des capacités, l’INS entend fournir aux hommes et femmes des médias, les outils nécessaires pouvant leur permettre, de contribuer d’une manière efficiente à la ‹‹ campagne de sensibilisation qui sera menée en 2022 ››, comme l’a martelé Madame Abdou Halimatou Issa

Au programme des cinq jours de travaux, des exposés sur l’importance et l’utilité de la statistique, la présentation sur le RGP/H, les travaux de groupes, la présentation et amendements de travaux des groupes et la conclusion des cinq jours d’activités.

Ce premier jour, les participants ont eu droit à la présentation de deux thématiques à savoir, l’importance et l’utilité de la statistique et les relations de l’INS avec les médias.

Dans sa première communication, Madame Abdou Halimatou Issa, ingénieure statisticienne de formation et spécialisée en statistiques agricoles, à la direction de la comptabilité nationale, de la conjoncture et des études économiques de l’INS, a abordé la mission  de l’INS, avant de présenter le rôle des statistiques. La statistique, a t-elle expliqué, est une technique qui se base sur la collecte, le traitement et l’interprétation des données, afin de les rendre compréhensibles par tous, à des fins de prise de décision.

Aussi fait-elle savoir, les principales missions de l’INS, est d’assurer la coordination des activités du système statistique national (SSN), produire et de mettre à la disposition des utilisateurs, une information statistique répondant aux normes internationales, habituellement reconnues, en matière statistique et relatives à l’ensemble des demandes de la vie de la nation. En plus, l’Institut doit centraliser les données produites par l’ensemble des services et organismes du système statistique national, afin d’assurer leur conservation et le cas échéant, leur diffusion.

De ce fait, certaines exigences sont requises en matière de données statistiques. Il s’agit de la fiabilité, l’impartialité, la pertinence et la comparabilité.

La deuxième communication de Madame Abdou Halimatou Issa a porté sur les relations de l’INS avec les médias.

En effet, dans le souci d’accroître la culture statistique au sein de la population, l’INS a développé plusieurs partenariats avec les parlementaires, les chefs traditionnels et la presse. C’est ainsi qu’a été créé par arrêté N°00511/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP du 7 août 2018, le Réseau des journalistes pour le développemnt de la statistique au Niger (RJDSN). Celui-ci a pour but de ‹‹ contribuer à la promotion et au développement de la statistique au Niger ››, a déclaré Mme Abdou Halimatou Issa.

Elle a ensuite rappelé les attentes de l’Institut vis-à-vis dudit réseau. Ces attentes, dit-elle, consistent à amener la population à prendre conscience de l’importance de la statistique tout en contribuant à améliorer la culture statistique.

Le Vice-président du RJDSN, Elh. Mahamadou Souleymane, pour sa part, a renseigné ses confrères sur la feuille de route du réseau RJDSN et l’état des lieux de sa mise en œuvre.

Les débats qui ont suivi les deux présentations, ont édifié les participants sur les thématiques présentées. De même, des propositions allant dans le sens de la visibilité du RJDSN à l’intérieur du pays ont été faites.

À noter que cet atelier de cinq jours, se déroule simultanément à Dosso et à Maradi. À Dosso, il regroupe des journalistes de la presse écrite, la presse en ligne et audiovisuelle, venus de Niamey, Tillabery et Tahoua, tandis que les confrères et consœurs de Diffa, Agadez et Zinder se retrouvent à Maradi.

Koami Agbetiafa





Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles