le Maroc en 8e de finale, le gardien des Comores salué

A Lire


Le Maroc s’est qualifié pour les 8e de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en battant les Comores (2-0) dont le gardien Salim Ben Boina a été le héros du stade omnisports de Yaoundé, vendredi.

Solides, les hommes de Vahid Halilhodzic ont marqué tôt, par Selim Amallah (17e), puis contenu leur adversaire avant dix dernières minutes plus folles, après un penalty de Youssef En-Nesyri arrêté par Ben Boina (83e).

Zakaria Aboukhlal (89e) a finalement signé le but du 2-0, concrétisant l’écrasante domination marocaine.

Après la victoire contre le Ghana (1-0), les « Lions de l’Atlas » assurent leur place en 8e de finale. Ils vont pouvoir bichonner leurs attaquants blessés ou positifs au Covid. En-Nesyri a joué les 25 dernières minutes, Ryan Mmaee attend un test négatif.

Les Comores auront besoin d’un exploit au troisième match contre le Ghana pour espérer une place de meilleur troisième. Et leur gardien, qui remplaçait Ali Ahamada aligné au premier match contre le Gabon (vainqueur 1-0), a fait honneur au football des îles de l’Océan Indien.

Pour son tout premier match dans une phase finale de la CAN, Ben Boina s’est fait remarquer sur des arrêts face à Alakouch (75e) ou Achraf Hakimi (77e), avant de soulever la – maigre – foule avec une triple parade sur sa ligne (78e) qui a même déclenché des applaudissements dans la tribune de presse, journalistes marocains compris.

Le Gabon tient le Ghana en échec

Le Gabon a logiquement égalisé dans les dernières minutes contre le Ghana (1-1).

Les Ghanéens peuvent regretter de s’être contentés de défendre en seconde période.

Ils avaient marqué un joli but, où « Dédé », ex-star de Marseille a tout fait tout seul: contrôle orienté pour tourner autour d’Anthony Oyono et frapper au ras du poteau (18e).

L'attaquant ghanéen Jordan Ayew (à g.) se bat pour le ballon avec le défenseur gabonais Johann Obiang au Stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé le 14 janvier 2022.

L’attaquant ghanéen Jordan Ayew (à g.) se bat pour le ballon avec le défenseur gabonais Johann Obiang au Stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé le 14 janvier 2022.

Les Panthères ont aussi du mérite, elles jouaient encore sans leurs deux stars, Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, pour quelques résidus de Covid détectés alors qu’ils avaient passé la veille un test négatif.

Avec ce nul, les Gabonais ont presque une place en 8e de finale, au pire parmi les meilleurs troisièmes.



Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles