Le gouvernement communique sur les enjeux du One Forest Summit



Le gouvernement communique sur les enjeux du One Forest Summit
2 March 2023

Libreville, le 1er mars 2023. Le Porte parole du gouvernement, Yves Fernand Manfoumbi a animé une conférence de presse au cour de laquelle, il a présenté les enjeux du One forest summit.

Mesdames et Messieurs de la presse et des médias,

Je suis très heureux de vous retrouver dans le cadre de cette conférence de presse. Celle-ci s’articulera essentiellement autour du One Forest Summit.
Mesdames et Messieurs,

Les 1er et 2 mars 2023, notre pays, le Gabon, accueillera en effet cet important rendez-vous mondial sur l’environnement. Organisé sous l’égide du président de la République gabonaise, Chef de l’Etat, S.E. Ali Bongo Ondimba, et du président de la République française, S.E. Emmanuel Macron, la tenue de ce Sommet avait été décidée lors de la COP27 en novembre 2022 à Charm el-Cheikh en Egypte. Evidemment, il s’agit d’un moment crucial pour l’action climatique et la préservation de la Biodiversité.
Bien que la région soit celle qui contribue le moins aux émissions mondiales de Carbone, les pays d’Afrique subsaharienne sont touchés de manière disproportionnée par le changement climatique. Du Sahel à la Corne de l’Afrique, en passant par le sud du continent, toutes ces zones subissent les effets dévastateurs des changements de température à évolution lente et de l’augmentation des risques naturels.
Le but de ce Sommet est donc de promouvoir la solidarité entre les trois grands bassins forestiers mondiaux, à savoir : la forêt amazonienne, le bassin du Congo Ogooué et les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est.
En séquestrant des centaines de millions de tonnes de CO², ces bassins forestiers jouent un rôle critique dans la régulation du climat. Par la faune et la flore exceptionnelles qu’ils recèlent, ils abritent des trésors de biodiversité. Et en agissant comme tampons entre les sociétés humaines et les cycles microbiens des espaces sauvages, ils contribuent à prévenir l’apparition de nouvelles épidémies.
Ainsi, avec 88% de couvert forestier, le Gabon est précurseur dans la protection de ses ressources naturelles en s’engageant volontairement à protéger un tiers de ses espaces naturels, terrestres et marins. En l’occurrence, la forêt du Gabon séquestre en moyenne 100 millions de tonnes de carbone par an. Ce n’est donc pas par hasard que Libreville et Paris affirment leur volonté commune de s’engager au profit de cette noble cause, en raison des services naturels inestimables rendus aux populations locales et en terme de régulation du climat à l’échelle de la planète.
Ce sommet constitue une opportunité exceptionnelle de faire progresser et renouveler une ambition collective concernant la préservation et la gestion durable des forêts, qui sont essentielles pour relever les défis mondiaux interdépendants, au premier rang desquels figurent le changement climatique et la perte de la biodiversité.
En outre, la promotion d’une solidarité Nord-Sud s’avère déterminante pour la protection de ces réserves vitales.
De fait, le One Forest Summit entend s’engager sur des résultats concrets et palpables, notamment :
 La progression des connaissances et la promotion de la coopération scientifique sur les écosystèmes forestiers ;
 La promotion de chaînes de valeur durables dans le secteur forestier
 Le développement de sources de financement innovantes en explorant les solutions de conservation de la biodiversité fondées sur le marché.
Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, ce rendez-vous international intervient au lendemain de la désignation, par le 22e sommet des chefs d’Etat de la CEAAC, de son Excellence Ali BONGO ONDIMBA comme président en exercice de cette organisation.
Pendant 48 heures, Libreville sera l’hôte d’une dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que de nombreuses personnalités du monde politique, universitaire et scientifique venant de tous les continents.
Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de saisir l’occasion de cette conférence de presse pour vous présenter mes sincères excuse et vous remercier pour votre patience du fait de l’annulation du point de presse initialement programmé.
Sur ce, je me tiens bien disposé à apporter les réponses que vous souhaitez avoir sur les enjeux de cette grande messe environnementale, mais aussi sur d’autres questions relatives à l’actualité nationale.
Je vous remercie.



Source link

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nous suivre

0FansJ'aime
3,748SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles