14.5 C
Paris
samedi, octobre 1, 2022

GAMBIE:LA TRRC APPROUVE L’AMNISTIE POUR SANA SABALLY, REFUSE L’EX-VP NJIE-SAIDY

Must read

Le comité d’amnistie de la TRRC a « approuvé » l’amnistie des poursuites pour l’ancien vice-président de l’AFPRC, Sana Sabally, qui a reconnu sa responsabilité dans le meurtre de nombreux soldats accusés d’avoir comploté pour un coup d’État en 1994.

Le rapport de la commission, qui a été soumis mercredi au ministre de la Justice Dawda Jallow, a également « approuvé » l’amnistie pour le major Bubacarr Bah et Zakaria Darboe. L’ancien militaire Alagie Kanyi a été déféré au ministère de la Justice pour « finalisation de l’immunité ».

Pendant ce temps, l’ancien vice-président du pays, le Dr Isatou Niie-Saidy, s’est vu refuser l’amnistie par les poursuites, ainsi que sept autres personnes.

Ils font partie des personnes mentionnées négativement par la TRRC qui ont demandé l’amnistie au Comité d’amnistie à la suite de la soumission du rapport de la TRRC, qui recommandait la poursuite de catégories spécifiques de personnes reconnues responsables de crimes graves.

Selon le rapport officiel consulté par The Standard, le comité d’amnistie a reçu environ 25 candidatures à la suite de son appel à candidatures de personnes mentionnées négativement. « Toutes ces demandes ont été examinées pour déterminer si elles remplissaient ou non les conditions d’octroi de l’amnistie », indique le rapport.

Selon le rapport, la demande d’une douzaine de personnes a été rejetée soit parce qu’elles n’avaient pas besoin de demander l’amnistie parce qu’elles n’étaient pas recommandées pour des poursuites, soit parce qu’elles n’ont été interdites d’exercer une fonction publique qu’entre autres raisons.

Il s’agit notamment de Pa Alieu Gomez, Wassa Camara, Basiru Sey, Omar Cham, Ebrima Drammeh, Lamin BO Badjie, Baboucarr Sowe, Tijan Bah, DSP Lamin Cham, Yusupha Sanneh, Amadou Bojang, Baboucarr Mboob et Harry Sambou.

Le rapport a également révélé que les personnes suivantes qui ont été recommandées pour des poursuites ont vu leur demande d’amnistie refusée : Dr Isatou Njie-Saidy, Edward Singhatey, Peter Singhatey, Lt Malick Jatta, Omar A Jallow, Baboucarr Njie, John Charles B Mendy et Pa Ousman Sanneh.

Le rapport a donné l’explication suivante des raisons derrière les décisions pour chaque catégorie :

Demandes rejetées

Les demandes rejetées étaient fondées sur les motifs suivants :

(i) Le ou les demandeurs ont été recommandés pour interdiction/d’exercer une fonction publique et ne pas être poursuivis.

(ii) La lettre envoyée était une réfutation de la déposition d’un témoin et non une demande d’amnistie.

(iii) Le comité a déterminé que le demandeur n’aurait pas dû être répertorié comme auteur car il s’agissait d’un cas d’erreur d’identité.

Candidatures refusées

Les demandes d’amnistie refusées étaient fondées sur les motifs suivants :

(i) Le(s) demandeur(s) n’ont pas fait une divulgation complète dans leur déclaration soumise à la commission ; n’ont pas fait une divulgation complète dans leur témoignage lors de l’audience publique ou n’ont pas fait une divulgation complète dans leur demande d’amnistie.

(ii) Le(s) demandeur(s) n’ont pas été véridiques dans leur déclaration soumise à la commission ; n’étaient pas véridiques dans leur témoignage lors de l’audience publique ou n’étaient pas véridiques dans leur demande d’amnistie.

(iii) Le(s) requérant(s) n’ont pas manifesté de remords dans leur déclaration soumise à la commission ; n’ont manifesté aucun remords lors de leur témoignage à l’audience publique ou n’ont manifesté aucun remords lors de leur demande d’amnistie.

(iv) Le ou les demandeurs n’ont pas signé/approuvé leur demande d’amnistie. Néanmoins, une décision a été rendue sur le fond des demandes.

(v) Leurs actes ou leur conduite font partie des crimes contre l’humanité.

(vi) Le(s) candidat(s) est(ont) l’un de ceux qui portent la plus grande responsabilité.

Candidatures acceptées

Les requérants amnistiés étaient fondés sur les motifs suivants :

(i) Le(s) demandeur(s) ont fait une divulgation complète dans leur déclaration soumise à la commission ; ont fait une divulgation complète lors de leur témoignage lors de l’audience publique ou ont fait une divulgation complète dans leur demande d’amnistie.

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Latest article