La France envisage un rappel vaccinal après cinq mois – Le suivi du Covid-19 dans le monde – rts.ch

A Lire


La Haute autorité de santé a recommandé jeudi que le rappel de vaccin contre le Covid-19 soit fait dès l’âge de 18 ans, 5 mois après la vaccination complète, dans un avis rendu juste avant de nouvelles annonces du gouvernement.

FRANCE – Rappel vaccinal préconisé

La Haute autorité de santé (HAS) française a recommandé jeudi que le rappel de vaccin contre le Covid-19 soit fait dès l’âge de 18 ans, 5 mois après la vaccination complète, dans un avis rendu juste avant de nouvelles annonces du gouvernement.

Cette recommandation préfigure vraisemblablement ce qu’annoncera le ministre de la Santé Olivier Véran à 12h30, alors que la France est touchée par une cinquième vague de l’épidémie qualifiée de « fulgurante » par le gouvernement.

Dans un avis rendu seulement six jours auparavant, vendredi, la HAS préconisait que la dose de rappel soit faite à partir de 40 ans, 6 mois après la dernière injection. Mais elle a décidé d’abaisser ces délais car la « reprise de l’épidémie » est « encore plus forte qu’attendue », explique-t-elle dans son nouvel avis.

Troisième jour de grève en Martinique

La situation s’est envenimée mercredi soir en Martinique, au soir du troisième jour de grève générale, avec la multiplication des barrages sur les principaux axes routiers de l’île, secouée comme sa voisine la Guadeloupe par une contestation du vaccin anti-Covid obligatoire, qui tourne à la violence dans certains quartiers.

Au Robert, un supermarché a été incendié, ont indiqué les pompiers, qui précisent n’intervenir qu’en présence des forces de l’ordre, après avoir essuyé plusieurs tirs de projectiles lors de leur mission.

En Guadeloupe, deux ronds-points de Baie-Mahault (Basse-Terre), jusque-là épargnés par les blocages, étaient barrés et incendiés mercredi soir, selon une source de gendarmerie, après une journée plutôt calme.

>> Lire aussi: Après la Guadeloupe, les violences dues à la crise sanitaire gagnent la Martinique

Grève aussi en Polynésie

Une intersyndicale largement majoritaire a débuté mercredi en Polynésie française une grève générale contre l’obligation vaccinale et pour l’instauration de mesures sociales anti-Covid.

Le mouvement mobilise peu dans la fonction publique: moins de 1% des salariés de l’éducation et de l’administration polynésiennes se sont mis en grève. Il est davantage suivi dans les entreprises qui présentent des revendications internes. L’opérateur téléphonique Vini comptait par exemple 38% de gréviste mercredi.

ALLEMAGNE – Plus de 100’000 morts

Plus de 100’000 morts et un record d’infections en 24 heures: l’Allemagne, ancien élève modèle, fait face à sa plus violente vague de contaminations par le Covid-19, au moment où un nouveau gouvernement s’apprête à entrer en fonction. Plus de 350 décès ont eu lieu lors des dernières 24 heures, a annoncé jeudi l’autorité sanitaire fédérale allemande (RKI).

En une journée, le RKI a également compté 75’961 nouvelles contaminations, un nouveau plus haut au moment où le pays craint une saturation des hôpitaux. L’incidence sur sept jours a aussi atteint un record, à 419,7.

JAPON – Le variant Delta se serait « suicidé »

Les Japonais sont disciplinés, portent en permanence un masque et sont à 75% vaccinés. Résultat: le pays n’enregistre plus depuis un mois que 100 à 200 nouveaux cas de Covid-19 par jour, contre 26’000 fin août.

Pourtant, les chercheurs estiment que ce bon comportement de la population n’explique pas tout, car le nombre de nouvelles infections a chuté d’un seul coup en septembre sans amplification des mesures sanitaires. Une hypothèse apparaît de plus en plus crédible: le variant delta se serait pour ainsi dire « suicidé » au Japon.

Le 100% des contaminations au Japon étaient dues à une version légèrement modifiée du variant Delta, selon le professeur Ituro Inoue de l’Institut national de génétique, membre d’une équipe de chercheurs qui formulent l’hypothèse d’une autodestruction involontaire.

Comme pour tous les virus, en se répliquant, des erreurs sont survenues. Or, il ressort des observations qu’elles ont affecté en grand nombre une protéine qui sert habituellement à réparer des erreurs de copie. Si bien que, selon le professeur Inoue, le processus de correction n’aurait pas pu suivre, rendant le virus incapable de créer des copies viables de lui-même, d’où son extinction naturelle. Le scientifique s’en tient pour l’heure à ce constat. Il ne sait pas expliquer pourquoi, si ce phénomène est avéré, il s’est produit au Japon et pas ailleurs.

>> Le sujet de La Matinale:

Le variant delta se serait-il auto-détruit au Japon? / La Matinale / 1 min. / aujourd’hui à 06:36

RTSinfo





Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles