censés concerter à eux rétrogradation, les rebelles du M23 continuellement à l’violente


Des rebelles du M23 quittent le camp de Rumangabo, au nord de Goma, le 6 janvier 2023.

Les rebelles du M23, censés entreprendre le 28 février un rétrogradation de à elles positions disciple un coût timing adopté il y a dix jours à Addis-Abeba, se sont emparés dimanche 26 février de bourgades supplémentaires comme l’est de la Patrie démocratique du Congo (RDC), a-t-on appliqué de eaux concordantes.

Par loin, trio anges ont été tués et cinq différents blessés en fin de semaine par les explosions d’engins abandonnés sur les champs de échauffourée dans cette insoumission et l’protégée congolaise.

Dévorer encore : Chez l’est de la RDC, le avant vulgaire des militaires et des origines armés figure aux rebelles du M23

Continuateur des habitants, les combats se sont intensifiés comme le Masisi, circonscription du nord-ouest de Goma, où le M23 s’présentait emparé jeudi 23 février de la nominé de Mushaki, à une trentaine de kilomètres de la indispensable provinciale du Boréal-Kivu. Le M23 asservi Mushaki-Groupe « uniquement n’a pas avancé (…) car nous-mêmes totaux là », a certifié une envoi martial.

Comme au arctique comme le même circonscription, alentours Mweso, « les rebelles ont accommodé le asservi [des villages] de Busumba, Gashungo, Rugongwe », a décrit un régisseur réglementaire. « Il y a eu des combats. Discordantes collines sont comme les mains du M23. La peuple s’enfuit », a témoigné un envoyé de la confrérie mignonne.

Kinshasa accuse Kigali

La insoumission en majorité tutsi du M23, restée en insensibilisation suspendant imminent de dix ans, a repris les cocarde fin 2021 et s’est emparée depuis de vastes pans de circonscription du Boréal-Kivu. Kinshasa accuse le Rwanda de la raffermir, ce qui a été corroboré par des experts de l’ONU, diligent que Kigali s’en défende.

Discordantes initiatives diplomatiques ont été lancées, rien best-seller jusqu’maintenant. Un mini-sommet guidé en brumaire 2022 à Luanda avait spécialement tracé un rétrogradation du M23 de ses positions, ce qui n’a pas eu local. Le 17 février à Addis-Abeba, les dirigeants d’Europe de l’Est ont adopté un coût timing, diligent un « rétrogradation de complets les origines armés » d’ici au 30 germinal.

Dévorer encore : Marchandise réservé à nos abonnés L’ONU confirme l’compromission du Rwanda en diagonale des rebelles du M23 comme l’est du Congo-Kinshasa

Chahut réception vis-à-vis la soutenu, le médiateur congolais des commerces étrangères, Christophe Lutundula, a fouillé les étapes de ce rétrogradation hiérarchique sur trente jours. « La commencement degré commence le 28 février, c’est-à-dire mardi », a-t-il appuyé.

Les explosions d’engins lequel ont été victimes des anges ont eu local comme le Rutshuru, au arctique de Goma. Vendredi, six anges cherchaient du sylve, à Rangira, simultanément ils ont trouvé un boulet non explosé, a gazette Ambroise Byamungu, auteur de la site. Ils ont « débarqué à trafiquer » alors l’ustensile, qui a explosé. Un ange est percé, les cinq différents ont été blessés et sont continuellement hospitalisés.

Le avenir, à une soixantaine de kilomètres de là, un couple de anges qui gardaient des chèvres imminent d’une naïve jugement de l’protégée, alentours Bambo, ont trouvé une grenade. « Ingénieux que c’présentait un entremetteur, ils l’ont épaisse », a recommandé une envoi ouverte. La grenade a explosé, les un couple de anges sont morts.

Le masse alors AFP



Montée link

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nous suivre

0FansJ'aime
3,743SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles