23.1 C
Paris
samedi, mai 21, 2022

Adowa Safo plaisante avec notre démocratie – NPP Communicator NOUVELLES DU CDN

Must read

Membre de l’équipe de communication du Nouveau parti patriotique (NPP), Saka Salia a interpellé la députée de Dome Kwabenya, Sarah Adwoa Safo, pour ce qu’il décrit comme un manque de respect envers la démocratie ghanéenne.

Selon Saka Salia, elle [Adwoa Safo] tient son travail pour acquis. «On dirait qu’Adwoa Safo nous emmène faire un tour. Elle joue avec notre démocratie et ce qui est inquiétant, c’est qu’elle a même dit au chef de la majorité de ne pas l’appeler mais de lui envoyer un texto s’il avait besoin de quoi que ce soit. Le chef de cabinet ne peut même pas entrer en contact avec elle, ce qui signifie par extension que le président ne peut pas non plus entrer en contact avec elle.

Il a noté que la présence d’Adwoa Safo était vitale pour que le parti adopte le projet de loi sur le prélèvement électronique qui contribuera grandement à améliorer la situation économique du pays « et maintenant, son absence pourrait nous affecter si nous votons aujourd’hui sans elle ».

Saka Salia pense qu’Adwoa Safo est bien conscient de ce fait et essaie de le maintenir sur le NPP. « Adwoa Safo aurait dû considérer cela comme un appel national et se battre pour la nation lors de son vote sur les questions de prélèvement électronique. Si nous avions une majorité claire, nous ne nous serions pas inquiétés de son vote, mais parce qu’elle sait à quel point son vote est essentiel, elle se comporte de cette façon.

Lors d’une table ronde avec Don Kwabena Prah de Happy98.9FM sur le talk-show politique « Epa Hoa Daben », la politicienne a indiqué qu’en tant que députée qui aime ses électeurs, « Adwoa Safo aurait pu être circonspecte et revenir pour nous aider à gagner les voix ». obligatoire. Elle devrait se rappeler qu’elle a remporté le siège de Dome Kwabenya sur le ticket du NPP et non en tant que candidate indépendante.

Il est apparu que la députée de Dome-Kwabenya, Sarah Awdoa Safo, a demandé une autre prolongation de congé au Parlement.

Le chef de la majorité au Parlement, Osei Kyei-Mensah-Bonsu, qui a révélé cela, a expliqué que l’extension était contenue dans une nouvelle lettre envoyée par le législateur.

« Ce que je peux dire maintenant, c’est que mercredi, elle a apporté une lettre demandant une prolongation de quatre semaines. Elle a expliqué que son enfant blessé réagissait toujours au traitement.

Le 6 octobre de l’année dernière, le président Akufo-Addo a prolongé le congé de la ministre du Genre.

Le congé de la députée, qu’elle sollicitait pour des raisons personnelles, devait se terminer le 31 août 2021.

Cependant, l’ancien ministre des achats n’a pas pu reprendre et a demandé une prolongation. Il n’a cependant pas précisé quand elle reprendra.

 

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Latest article