à quelles conditions Vital Kamerhe a-t-il été libéré ? – Jeune Afrique

A Lire


« Jeune Afrique » a pu consulter en exclusivité la décision de la Cour de cassation, qui a remis l’ancien puissant directeur de cabinet de Félix Tshisekedi en liberté provisoire le 6 décembre. 

Un an et demi après sa condamnation à vingt ans de prison pour corruption et détournement de fonds dans le cadre du procès des 100 jours – une peine réduite à treize ans en appel – Vital Kamerhe a bénéficié le 6 décembre d’une remise en liberté provisoire. Cette décision a été prise par la Cour de cassation au terme d’une bataille judiciaire menée par ses avocats, dont l’équipe a été légèrement remaniée.

Mes Augustin Fataki wa Luhindi et Pulusi Eka Hugues l’ont ainsi récemment rejointe. Ce dernier, qui avait obtenu la libération du docteur Eteni Longondo, ex-ministre de la Santé et cadre de l’UDPS, a joué un rôle clé.

Discrétion et périmètre restreint



Source link

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernierr articles